Construire un meilleur camping-car soi-même – 6 réflexions et idées

Dernière mise à jour:
Werbung

Si vous envisagez d’échanger votre véhicule actuel contre un camping-car neuf et peut-être construit par vos soins, ou même d’acheter un camping-car tout neuf, vous devez réfléchir très précisément à la manière dont vous souhaitez réaliser cette opération de manière judicieuse. Nous vous racontons 6 réflexions et idées pour construire votre propre camping-car.

1. connaître précisément ses propres besoins – sortir de la théorie pour entrer dans la pratique du camping

Dans le domaine de l’overlanding et des voyages en camping, il existe justement des manières très différentes de voyager. Certaines personnes aiment le minimalisme absolu, d’autres sont plutôt dans le luxe. Peut-être que l’on veut rester libre, peut-être que l’on veut se rendre exclusivement dans des campings. Les trajets sont également totalement différents d’un voyageur à l’autre. Avant de commencer à réfléchir à l’achat et à la construction de son propre camping-car, il est nécessaire de bien s’interroger. Que veut-on, mais qu’est-ce qui est aussi réaliste ? Très important : il faut sortir de la théorie et entrer dans la pratique du camping. Cela ne sert pas à grand-chose de réfléchir beaucoup à ce que l’on aime si l’on n’a pas essayé réellement ce à quoi on pense. C’est l’étape la plus importante pour devenir propriétaire d’un camping-car. Souvent, les idées de rêve se révèlent irréalistes et des choses auxquelles on n’avait pas pensé deviennent importantes.

Construire un meilleur camping-car soi-même - 6 réflexions et idées
Pour construire son propre van, il faut savoir exactement ce qui se passe. Cela inclut tous les détails.

2. louer et essayer d’abord

Si l’on souhaite faire le premier pas, il convient de faire ses premières expériences dans un camping-car loué. En effet, on peut y louer exactement la catégorie de véhicule que l’on pourrait en principe imaginer. C’est avec cela que l’on part en voyage. Si tout est en ordre, on peut passer aux étapes suivantes. Si le véhicule ne convient pas, on loue plus tard une autre catégorie de véhicule. On acquiert ainsi des expériences réelles qui deviennent également des idées importantes pour la construction ou l’achat de son propre véhicule. La location peut se faire par exemple chez Roadsurfer.

3. vérifier de combien d’argent on dispose pour réaliser ses idées

Une fois que l’on a une idée claire et vécue du véhicule que l’on souhaite acheter ou construire, la prochaine question importante est à la porte : de combien d’argent dispose-t-on ? C’est une question très importante, car elle permet de déterminer quel véhicule de base on peut choisir. Un Sprinter ou un Crafter seront toujours un peu plus chers que les modèles Stellantis Boxer, Ducato ou Jumper. Il faut se laisser guider par l’idée que la construction de son propre véhicule dépend de deux grands postes : le véhicule et l’aménagement.

Werbung
relleumdesign
Celui qui construit doit travailler correctement. Cela implique aussi un atelier bien rangé.

4. évaluer de manière réaliste ses propres capacités manuelles

L’aménagement d’un camping-car se caractérise par de nombreuses étapes de travail dans de nombreux corps de métier. Parfois, on travaille le bois (le plus précisément possible), parfois il faut intégrer des composants électriques et concevoir les câbles. On peut vraiment tout apprendre, mais certaines choses sont aussi une question d’entraînement. Il ne sert à rien de se lancer dans l’aventure de l’extension si l’on est totalement dépourvu de talent. Mais : même cela n’est pas un obstacle absolu. En effet, notre propre expérience nous permet de dire que nous avons justement appris beaucoup de choses en direct. Certaines choses peuvent aussi être achetées à l’extérieur. Ce qui coûte évidemment plus cher que de le faire soi-même. Nous conseillons à toute personne intéressée de faire des recherches précises au préalable.

5. planifier précisément chaque étape de travail à l’avance

L’Internet regorge de sites comme vanlifemag.fr. Vous trouverez ici tout ce qui est important, de bonnes vidéos et de super conseils sur chaque thème. Cela permet de se préparer parfaitement à chaque étape de travail et de savoir ce qui est important et où. Ce temps de préparation est crucial. Nous pensons que chaque heure que vous ne planifiez pas correctement se retrouve dans 10 heures de travail. Une fois que tout est bien planifié, même avec l’aide d’experts, rien ne peut aller de travers. N’oubliez pas : avant vous, des dizaines de milliers de personnes ont également aménagé un camping-car. C’est justement en ce qui concerne la combinaison des corps de métier, qu’il faut élaborer un bon plan de déroulement. Il faut aussi savoir où l’on construit. C’est aussi possible dans la rue ! Certes, ce n’est pas aussi super confortable que dans un hall – mais on peut aussi développer sur la route.

6. le réseautage est essentiel – cherchez des personnes qui ont de l’expérience et l’envie de la transmettre

Comme nous l’avons déjà décrit, vous pouvez vous renseigner à merveille sur Internet et sur Youtube. Mais ces personnes existent aussi réellement dans ces vidéos. Cela vaut plus que de l’or de connaître de telles personnes en direct et, en cas de questions importantes, de pouvoir jeter un œil sur le problème sur place. Un petit atelier au coin de la rue pourrait aussi être utile. Pas les grands concessionnaires de camping-cars, mais l’entreprise de maîtrise avec deux collaborateurs.

Réfléchir, planifier, mettre en œuvre logiquement en guise de conclusion

Si l’on suit ces conseils, on ne peut pas se tromper beaucoup. Réfléchir au préalable à ce que l’on veut, essayer ce que l’on a réfléchi et planifier ensuite avec précision. La mise en œuvre sera certainement un défi malgré tout, mais il n’y aura pas ou peu d’erreurs inutiles. Si tu tiens compte de ces 6 réflexions et idées pour construire ton propre camping-car, tu trouveras beaucoup de plaisir à le faire.

×