Stealth Camping – grand tutoriel avec de nombreux conseils pratiques

Stealth Camping - großes Tutorial mit vielen Tipps aus der Praxis
Stealth Camping - großes Tutorial mit vielen Tipps aus der Praxis
Dernière mise à jour:
Werbung

Lorsque l’on voyage avec un camping-car ou un mobile-home aménagé soi-même, on ne veut ou ne peut pas toujours se garer sur les emplacements officiels d’Europe. Parfois, on arrive tout simplement trop tard, parfois on veut économiser de l’argent pour la destination réelle. Il est alors judicieux de camper sans se faire repérer, c’est-à-dire de pratiquer le camping furtif. Où peut-on le faire, où pourrait-on le faire et quel est le meilleur comportement à adopter ? Nous avons de nombreuses années d’expérience et nous vous dévoilons toutes nos astuces. Stealth Camping – grand tutoriel avec de nombreux conseils pratiques.

Werbung

Les règles de base du camping furtif

Il y a quelques règles à respecter si l’on veut faire du camping furtif. Ces règles n’ont pas été écrites par des personnes ou des maires, mais s’appliquent uniquement dans l’idée de se faire remarquer le moins possible et de ne fâcher personne contre ce type de camping.

  1. Ne pas laisser de déchets derrière soi
  2. Ne pas abuser de l’hospitalité
  3. Ne pas rester trop longtemps
  4. Ne sortir que rarement du camping-car

Ces quatre points sont extrêmement importants. Bien sûr, on quitte le terrain comme on l’a trouvé. Cela devrait être logique et correspond également au deuxième principe. Si le propriétaire d’un terrain autorise directement le camping sur son territoire, il ne faut pas l’abuser par des revendications ou autres. Nous en avons fait l’expérience : électricité, eau et toilettes – ceux qui en font trop sont expulsés et empêchent les autres campeurs d’accéder à des emplacements généralement superbes.

Werbung
Dans tous les cas, il faut laisser le terrain dans l’état où on l’a trouvé. Propre.

Veiller à l’idée du camping furtif dès l’aménagement du camping-car

Nous avons tous en tête des clichés sur les camping-cars : avec une carte du monde ou au moins une boussole collée dessus, un kayak sur le toit et des pompons multicolores dans les fenêtres. Bien sûr, c’est tellement frappant qu’il est difficile de ne pas voir pourquoi cette voiture a été construite. Si l’on veut vraiment camper sans se faire repérer, il faut construire son véhicule de manière nettement moins voyante. Ou se camoufler. Bien sûr, un grand autocollant DHL sur un Sprinter jaune peut déjà aider un peu. Ou un autocollant bleu Amazon sur une Mercedes blanche. Mais : il est important de renoncer aux signes distinctifs typiques ou de les camoufler. Les écrans sur le toit, par exemple, cachent les ventilateurs ou les fenêtres de toit. Après tout, Amazon n’en a pas équipé sa flotte. C’est pourquoi nous vous donnons pour ce point nos meilleurs conseils, qui ont été prouvés :

Werbung
  1. Construire un camping-car en toute discrétion.
  2. Viser l’autosuffisance totale
  3. Pas d’autocollants (sauf camouflage) sur le véhicule
  4. Réduire l’aperçu du camping-car

L’autarcie est justement importante. Il n’y a donc pas besoin de demander à quelqu’un s’il peut avoir de l’eau ou de l’électricité et de faire ainsi son coming out. Et cela permet aussi de pouvoir se tenir dans de beaux endroits.

Ce n’est certainement pas à cela que doit ressembler son propre camping-car si l’on veut voyager discrètement et se tenir sur des places sans être reconnu.

Comment se comporter concrètement ?

Le principe est le suivant : tu n’as pas campé sans être reconnu tant que tu n’es pas reparti. En d’autres termes, ce n’est qu’une fois que tu as quitté le terrain et que personne ne t’a chassé que tu peux être sûr de ne pas avoir de problèmes. Pour atteindre cet objectif, il existe quelques conseils utiles :

  1. Arriver ni trop tôt ni trop tard.
  2. Dormir sans activité devant le van
  3. Peu de lumière, surtout à l’extérieur
  4. La cuisine se fait à l’intérieur du camping-car

Tous ces conseils ont pour but d’attirer le moins possible l’attention. Si vous faites un barbecue ou cuisinez à l’extérieur, si vous jouez de la musique ou si vous êtes assis devant votre van avec un éclairage lumineux, vous vous faites méga remarquer. Il est alors inévitable que l’on soit abordé et peut-être renvoyé. Il faut donc éviter tout ce qui attire l’attention de cette manière. C’est justement la lumière qui peut être le pire déclencheur d’attention. Vérifier impérativement si l’on peut regarder à l’intérieur du van depuis l’extérieur, car l’intérieur est éclairé. Si c’est le cas : tirer les rideaux ou envisager systématiquement d’obscurcir les fenêtres. Stealth Camping – grand tutoriel avec de nombreux conseils pratiques.

C’est beaucoup trop voyant et surtout beaucoup trop lumineux. Si on ne vous parle pas ici, c’est de la pure chance.

Trouver les meilleures places

Pour camper sans se faire repérer, il faut distinguer deux types d’emplacements. D’une part, les endroits où l’on ne s’arrête que brièvement parce que l’on est en route vers sa destination de vacances. D’après notre expérience, ces places peuvent être trouvées dans les endroits suivants :

  1. Parkings McFit
  2. Ports
  3. Aires de repos
  4. les parkings publics en périphérie des villes

D’après notre expérience, les parkings des centres de fitness ouverts 24 heures sur 24 sont justement les plus appropriés pour y stationner. Il est rare que l’on nous parle ici. Ici aussi, il y a beaucoup d’accompagnement, ce qui fait que l’on ne se fait pas forcément remarquer. Les allées et venues incessantes sont la raison pour laquelle on ne se fait pas remarquer. Les ports sont aussi beaux que problématiques. À Hambourg, au Fischmarkt, par exemple, on peut super bien se tenir debout, même si c’est payant. Mais doit partir très tôt certains jours, car le terme “marché” n’est pas seulement historique. Les aires de repos peuvent être évoquées de manière ambivalente dans notre mémoire en raison de certaines rencontres désagréables avec d’autres voyages.

×